Environ 4.000 associations employeuses disent craindre un dépôt de bilan dans l'année sur un total de 30.000 associations jugées "en grand danger", selon une nouvelle enquête du Mouvement associatif sur l'impact de la crise.

 

Suite à une première enquête menée auprès des associations pendant le confinement (voir nos articles des 3 avril et 21 avril 2020), le Mouvement associatif et ses partenaires (1) ont publié le 18 juin 2020 les résultats d'une deuxième enquête conduite entre mi-mai et mi-juin pour éclairer les impacts économiques de la crise sanitaire et les besoins des associations dans le cadre de la reprise de leurs activités.

 

Deux tiers des associations ont été "quasiment à l'arrêt" pendant le confinement avec le maintien de moins de 20% d'activité, nous renseignent ces résultats sur la base de quelque 12.200 réponses. Lors du déconfinement, les préoccupations immédiates ont d'abord porté sur l'application des mesures barrières et la réouverture des locaux mis à la disposition des associations (respectivement 69% et 64% des sondés), mais aussi sur la poursuite des relations avec les adhérents et la mobilisation des bénévoles (45% et 37%), ainsi que sur la confirmation des partenariats financiers et la reprise du dialogue avec les collectivités et administrations (38% et 29%).

Sur l'état de ces partenariats, les responsables associatifs sont soit dans l'incertitude (38%), soit quelque peu rassurés (partenariats "globalement maintenus" pour 34%, nouveaux partenariats ou partenariats renforcés pour 3% et 4% des répondants), soit en alerte (partenariats "plutôt affaiblis" pour 19% ou "relations plutôt tendues" avec les partenaires pour 2%).

 

Lien vers l'article complet

 

Source : Banque des territoires - Groupe Caisse des dépôts

NOS PARTENAIRES
  • 1
  • 2
  • 3

Plateforme d'information et d'orientation des bénévoles