Le Centre de Ressources à la Vie Associative des Pays de la Loire

Publication INJEP - Les chiffres clés de la vie associative 2019



Lire la suite

Etude Insee - Les contrats aidés, "un tremplin vers l'emploi non aidé"



Lire la suite

FP - Comment s'organise la nouvelle représentation du personnel ?



Lire la suite

Guide pratique de l'association 2019/2020 - Personnalisez votre guide et passez votre commande mutualisée



Lire la suite

24 pratiques inspirantes pour faire vivre les dynamiques associatives



Lire la suite
La boîte à outils
Guide pratique de l'association

Pendant les périodes de forte chaleur, l'employeur doit assurer la sécurité et la protection de la santé des salariés. Il est soumis à une obligation de résultats (il doit obligatoirement les atteindre sous peine de voir sa responsabilité engagée). Il est tenu d'intégrer le risque de fortes chaleurs dans le document unique d'évaluation des risques (DUER) et dans la mise en œuvre d'un plan d'action prévoyant des mesures correctives.

Il peut mettre en place diverses mesures préventives telles que :

  • adapter dans la mesure du possible les horaires et les postes de travail (début d'activité plus matinal, suppression des équipes d'après-midi, diminution de la charge physique par exemple) ;
  • organiser des pauses supplémentaires et/ou plus longues aux heures les plus chaudes, si possible dans une salle plus fraîche ;
  • mettre à la disposition des personnels des moyens utiles de protection (ventilateurs d'appoint, brumisateurs d'eau minérale, stores extérieurs, volets) ;
  • mettre à la disposition des salariés des sources d'eau potable fraîche ;
  • informer tous les travailleurs des risques, des moyens de prévention, des signes et des symptômes du coup de chaleur (document établi en particulier par le médecin du travail) ;
  • surveiller la température ambiante.

 

Lien vers l'article complet

 

Source : Service-Public-Pro.fr

NOS PARTENAIRES
  • 1
  • 2
  • 3

Plateforme d'information et d'orientation des bénévoles