Article mis à jour le 02/11/2020

Nouvelle tentative de relance des emplois francs. Le dispositif emplois francs créé en 2018,qui devait normalement s'achever au 31 décembre 2020 est reconduit pour un an. Des modifications ont été apportées au dispositif notamment une augmentation de l’aide si le recrutement concerne un jeune de moins de 26 ans.

 
Pensés comme un dispositif de discrimination positive, les emplois francs permettent aujourd'hui à tout employeur, situé ou non en quartier de politique de la ville, de bénéficier d'une aide pouvant aller jusqu’à 17.000 euros sur trois ans, pour une embauche en CDI d'un chômeur habitant dans ces quartiers (et de 8.000 sur deux ans, pour un CDD d'au moins six mois).

Jusqu’à présent, le montant de l’aide accordée, pour un.e salarié.e à temps complet, était dans tous les cas de :

  • 5000 euros, dans la limite de 3 ans, pour un recrutement en CDI ;
  • 2500 euros, dans la limite de 2 ans, pour un recrutement en CDD d’au moins 6 mois.

Ces montants sont désormais augmentés si le recrutement concerne un.e jeune de moins de 26 ans recruté.e entre le 15 octobre 2020 et le 31 janvier 2021 inclus.
Ils sont ainsi portés à :

  • 7000 euros la première année, 5000 euros les suivantes (toujours dans la limite de 3 ans soit 17 000 euros maximum) pour un CDI ;
  • 5500 euros la première année, 2500 euros la suivante (toujours dans la limite de 2 ans soit 8000 euros maximum), pour un CDD d’au moins 6 mois.
A noter également que si le.la salarié.e est absent.e, sans maintien de sa rémunération, il fallait jusqu’à présent en tenir compte dans le montant de l’aide.

Désormais l’aide n’est plus versée en cas :

  • d’absence sans maintien de la rémunération ;
  • d’absence pour activité partielle (dispositif classique mais aussi longue durée).

 

NOS PARTENAIRES
  • 1
  • 2
  • 3

Plateforme d'information et d'orientation des bénévoles